⛄ Soldes d’hiver : -15% sur toute la boutique avec le code HIVER15

"Je ne sais pas quoi faire comme metier !"

Tout le nécessaire pour ton orientation

image intro orientation

"Je ne sais pas quoi faire comme metier !"
Introduction

Dans cet article, nous allons voir comment ne plus se répéter “je ne sais pas quoi faire comme metier”. Nous allons parler de l’orientation, une des techniques spécifiques qui peuvent te permettre de piloter ton stress. Nous allons d’abord voir les notions principales sur l’orientation, puis rapidement passer à des applications pratiques. L’idée de cet article est plutôt de se concentrer sur la pratique pour que tu puisses utiliser cette technique dès maintenant si tu le souhaites. Si tu as envie d’approfondir le sujet, tu trouveras des liens vers des ressources intéressantes en fin d’article . Allez on y va !

Remarque 1 : Avant de commencer cet article, je te conseille fortement de lire l’article d’introduction sur le stress, sinon tu risques de ne pas comprendre la démarche globale.

Remarque 2 : Avant d’utiliser cette technique, n’oublie pas d’optimiser au mieux tes paramètres de base (sommeil, méthodes, etc.). Les techniques spécifiques doivent seulement venir en complément de ce premier travail, et seulement si nécessaire.

Remarque 3 : La plupart du temps, les techniques spécifiques sont utilisées ponctuellement, et ont donc un effet seulement sur ton stress ponctuel. Si tu souhaites qu’elles aient un effet sur ton stress chronique, c’est possible mais il faudra alors les pratiquer plus régulièrement.

Notions principales

L’orientation est le processus par lequel tu vas adapter ton parcours scolaire jusqu’à décrocher un emploi. Dans le système éducatif français, le parcours scolaire est commun jusqu’à la classe de 3ème. L’orientation commence donc à partir de la 3ème, et continue ensuite jusqu’aux études post-bac, en passant par le lycée. En 3ème, certains élèves sortent du parcours classique, pour plutôt s’orienter vers un Certificat d’Aptitude Professionnel (CAP). Pour autant, une majorité continue en seconde, qui est une classe commune à tous les élèves. Pendant la 2de, les élèves choisissent des spécialités en vue de la 1ère, et parfois aussi des options. A partir de la 1ère, et jusqu’à la terminale, le cursus se sépare en une voie technologique et une voie générale. La plupart du temps, entre la première et la terminale, une spécialité est délaissée pour n’en garder que deux. En terminale, l’orientation post-bac passe maintenant par la plateforme ParcourSup, qui permet de mettre en relation les élèves et les établissements post-bac. Après la terminale, le parcours s’oriente en fonction de ce que tu auras pu obtenir, par exemple la fac, un IUT ou encore une classe prépa. Si tout se passe bien, ces études te permettent d’obtenir un diplôme. Celui-ci atteste de ton niveau d’études et te donne accès au marché de l’emploi. Pour finir, grâce à ce diplôme, tu devrais pouvoir accéder à un emploi, la plupart du temps après une période de recherche d’emploi.

En théorie, le système éducatif français est censé donner les mêmes chances à tous les élèves, peu importe leur origine sociale, et tout ça gratuitement (au moins jusqu’au bac). Si on regarde bien, c’est un projet très noble et très altruiste. Malheureusement, les faits ne sont pas en accord avec la théorie. En effet, en France, toutes les études montrent clairement que l’origine sociale des élèves est un facteur déterminant dans leur parcours scolaire et leur niveau d’études. Sans rentrer dans les toute les subtilités, il ressort globalement que les élèves issus d’un milieu social défavorisé ont de moins bons résultats et font des études moins longues. Ainsi, la conclusion de ces études est que le système éducatif français actuel maintient, voire favorise, les inégalités sociales. De plus, bien que ça soit moins grave, il maintient et favorise aussi les disparités de genres, c’est-à-dire entre filles et garçons. Pour donner un exemple, les filles vont naturellement moins s’orienter vers les maths et les métiers de la recherche lorsqu’elles se demandent “je ne sais pas quoi faire comme metier”. Cela vient notamment de certains clichés qui persistent dans la société actuelle concernant les métiers réservés plutôt aux femmes ou aux hommes. Mesdemoiselles, n’hésitez pas à faire des maths et de la recherche ^^ ! On en a bien besoin.

Un facteur très important sur le parcours scolaire est aussi le niveau d’information des élèves. Bien que ce facteur soit aussi lié au niveau social, il semble que les élèves soient globalement mal informés sur les possibilités de parcours scolaire. Il y a deux raisons principales à cela. D’une part, l’orientation est devenue assez complexe à comprendre, notamment au lycée (spécialités, coefficients, Parcoursup, etc.), ce qui ne donne pas vraiment envie de s’y pencher en détails. D’autre part, il faut bien l’avouer, les élèves, ainsi que leurs parents, ne font pas assez d’efforts pour se renseigner. En effet, il existe de très bonnes ressources sur l’orientation, notamment sur internet, mais elles sont peu ou mal utilisées. Pourtant, il est très important d’avoir toutes les cartes en main pour faire les meilleurs choix possibles. On parle quand même de ton avenir ! Je t’encourage donc fortement à t’impliquer dans ton orientation, en faisant tes propres recherches, en impliquant tes parents, en posant des questions à tes professeurs, en participant à des journées portes ouvertes, en consultant une conseillère d’orientation, etc. Si tu ne prend pas en main ton avenir, soit d’autres personnes le feront à ta place, soit personne ne le fera du tout, et tu seras perdant.e dans tous les cas. Pour t’informer, n’hésite pas à utiliser les ressources pratiques que j’ai regroupées pour toi ci-dessous.

Ressources pratiques

Pour apprendre comment ne plus te répéter “je ne sais pas quoi faire comme metier”grâce à l’orientation, passons maintenant à la pratique ! Dans les ressources ci-dessous, tu trouveras des sites de référence, des tests d’orientation, un ebook, des vidéos explicatives ainsi que des applications sur le thème de l’orientation. Certaines de ces ressources concernent plutôt l’orientation avant le bac (spécialité, etc.) et d’autres plutôt l’orientation post-bac (écoles, etc.). Je t’invite donc à utiliser les ressources qui correspondent à ton cas particulier.

Sites de référence

Tests d'orientation

Ebook

Vidéos

Nouveau bac / Spécialités

Parcoursup

Post-bac

Applications

Pour apprendre comment ne plus te répéter “je ne sais pas quoi faire comme metier” grâce à l’orientation, tu peux aussi utiliser une application. En effet, cela permet d’avoir des informations sur l’orientation directement sur ton smartphone. C’est donc peut-être plus pratique pour toi. Sur ce site, je privilégie toujours les applications qui sont à la fois simples, de qualité ET gratuites (au moins en partie). Je n’en ai trouvé que deux qui respectent ces critères. Pour les télécharger, tu peux cliquer sur l’image correspondante. Si tu en connais d’autres, n’hésite pas à en parler en commentaires.

Wilbi

Onisep

Autres ressources

Si tu veux creuser le sujet de l’orientation, tu peux aller voir d’autres ressources. Comme d’habitude, je privilégie les ressources simples, de qualité ET gratuites (donc pas de livres, profs particuliers, etc.). Voici une liste des ressources que je te conseille :

"Je ne sais pas quoi faire comme metier !"
Conclusion

Dans cet article, tu as d’abord acquis les notions principales sur l’orientation. Ensuite, tu as découvert des ressources pratiques que tu peux utiliser dès maintenant si tu le souhaites. Tu sais maintenant comment ne plus te répéter “je ne sais pas quoi faire comme metier” grâce à l’orientation. Tu es donc maintenant équipé.e pour utiliser l’orientation de façon autonome dès que tu en ressens le besoin. Cette technique spécifique te permettra de diminuer ton stress ponctuel et pourra aussi avoir un effet bénéfique sur ton stress chronique en fonction de comment tu l’utilises.

N’oublie pas que tu peux aussi utiliser d’autres techniques spécifiques, comme par exemple les objets anti-stress, la relativisation et les affirmations. Cependant, ne cherche pas à utiliser trop de techniques en même temps. En maitriser 2 ou 3 est largement suffisant. N’oublie pas non plus de travailler en priorité sur tes paramètres de base, comme par exemple le mindset, les méthodes de travail et l’alimentation.

Remarque : Si certaines notions ne te paraissent pas claires ou si tu souhaites plus d’informations sur certains points, n’hésite pas faire tes remarques ou à poser tes questions en commentaires ! J’y répondrai avec plaisir :).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *